Vins italiens Vs Vins français

Image module

“Oui c’est une question récurrente. Je sens les chauvins m’attendre au tournant.”

Que Valent les vins italiens? Telle est la question! Car en France, vins italiens = vins pas chers et pas top. Quelle hérésie!

L’Italie, c’est le troisième plus gros producteur au monde derrière la France, elle même derrière l’Espagne. Et si production ne veut pas dire qualité, on y trouve de jolis flacons.

 

Effet de mode et terroirs

Commençons par la terre, le terroir, ce petit bout de terrain qui a une si grande importance en France.

Qu’est ce qui fait l’identité gastronomique de la France? Je suis sûr que vous avez déjà entendu ce mot partout “le terroir”. Ce mot français, n’a aucune traduction dans le monde entier, car il représente l’entièreté d’un concept bien particulier : le travail de l’homme dans un environnement propre à sa géologie, son climat, sa biologie etc.

En somme on fait un produit, dans un environnement particulier, et si l’on ne fait pas de chardonnay en Ardèche c’est pour une bonne raison. Mince! si, c’est vrai, on en fait… mais je vous laisse réfléchir aux différences avec la Bourgogne.

En parlant de Bourgogne, son système d’utilisation des terroirs est vielle de plus de 1000 ans, elle a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, tel un miracle de précision. Et oui en France si l’on est bien desservit en vin de qualité c’est que les moines avaient le compas dans l’œil. Vous l’aurez deviné, l’utilisation du terroir en France est culturel. On cherche à exacerber le profile gustatif de la région donnée. Dans le vin, il peux s’agir de planter un cépage en particulier qui s’adapte a “son” terroir et pas a un autre. On cherche la complexité, la structure, harmonie, que cela peut apporter.

source :UNESCO

Pour faire simple dans le cas d’un vin :

le terroir est exprimé par :

  • Le travail de l’homme dans la vigne
  • Le climat/ la géologie
  • Le cépage ou l’assemblage de ceci
  • La vinification

La vinification est elle aussi importante, elle peut se montrer complexe en fonction de l’expression que l’on veut donner. L’assemblage de cépages, lui, participe à la révélation du terroir.

L’Italie, comme la France, possède une grande variété de terroirs. Parsemé de campagnes, de collines et de montagnes, ainsi que toute les côtes méditerranéennes, des conditions climatiques, une géographie et géologie bien différentes.

 


Qu’est-ce qui fait donc la différence ?


 

Après des années à comparer des profiles différents, à discuter avec des collègues sommeliers, on en reviens assez souvent aux mêmes conclusions :

L’Italie est victime de sa propre addiction a la mode. Le tout venant d’un un énorme problème d’identité vu que la majeur partie de la production est faite en mono-cépage et avec des technique de vinification simple. Par exemple, pendant très longtemps le tonneau n’a plus été utilisé car trop compliqué a gérer. Le “boisé” mal contrôlé peu avoir des effets dévastateurs sur la réputation du vin et donc de l’économie du vignoble.

De ce fait l’expression du terroir est oubliée, pour les rouges on obtient des vins lisses, très simples, très fruités, des tanins absents et très peu de relief.

Du jus de raisin alcoolisé entre autre. et si le goût est satisfaisant, après deux verres, on voudrai quelque chose de plus exaltant.

Cette technique permet d’avoir des vins de cépages, le problème de l’identité se fait ressentir quand la vinification est identique pour 150 vignobles. Impossible de déterminer l’authenticité d’un vigneron en particulier, on assiste donc a une véritable standardisation du goût. On retrouve beaucoup ce problème en Alsace par exemple : goûtez un gewurztraminer, un pinot gris, etc…, et vous en aurez goûté 100. C’est exagéré mais on est pas loin de la vérité même si ça dérange.


Le film qui t’en met plein la vue, jusqu’à que tu comprenne que le scénario n’est quand même pas génial.

 


 

Le prix/plaisir, import/export

Parce que tout se paye de nos jours, alors pour éviter les déceptions, néophyte comme pro, oubliez le rapport: qualité/prix. Resservons ça pour juger la camelote chinoise acheté 15€ au magasin de jouet, et qui sera cassé au bout de trois jours.

Quand on parle de vin, ou de gastronomie en général, on utilisera plutôt le concept de prix/plaisir. bien que le concept soit exportable vers d’autres domaines, on l’utilise afin d’avoir une appréciation plus général. J’expliquais dans un article précédent que notre humeur affecte notre appréciation du goût, donc a quoi bon évaluer la qualité si vous êtes de mauvais poil? Votre vin a 400€ risque de goûter la piquette du coin. Et vice versa.

Donc pourquoi parler de se concept?

Si je vous dis que la France produit sûrement les meilleurs vins au monde, ce n’est pas une légende, mais a moins de 10-13€ la bouteille autant partir sur de l’italien! Parce qu’il y a de grande chance pour que vous vous fassiez plus plaisir. Plus rond, plus velouté, plus accessible, plus fruité. Ce qui est très loin d’être le cas en France.

Si on augmente en gamme de prix, la tendance s’inverse doucement, entre une quinzaine et une vingtaine d’euros on trouve de très belles bouteilles des deux cotés avec de belles complexités, et aussi de véritables pépites!

Dans une gamme plus élevé, les vins vins français font souvent preuves de plus de finesses et de détails. Et si ils ne sont pas toujours près a boire, on peut assez souvent reconnaître que leurs structures est une véritable dentelle. À une table de comparaison, les hauts de gamme italien que l’on peut trouver a une centaine d’euros, et qui sont très bons, sont largement trouvables ( en terme de structure et de finesse) autour d’une cinquantaine d’euros en France.

Quel est le problème avec les vins italiens en France?

Comme beaucoup de personnes, votre dernière dégustation ne vous a pas forcément ravi, et faute à qui? L’importation de vins étrangers est un véritable challenge en terme de coût. Le transport peut vite coûter un bras à moins de prendre des quantités astronomiques. La plupart des restos et des cavistes passent par des centrales d’achats pour avoir leurs vins étrangers, et ces centrales d’achats sont spécialisées dans la vente de gros volumes. Et qui dit gros volume, dit gros rendement, prix dérisoire et surtout peu de qualité. Ne vous étonnez pas de trouver que très peu de bon vins italiens en France c’est normal, c’est d’ailleurs la même chose en Italie pour les vins français.


Drôlerie


Cépages

On est fier de nos cépages en France, un poil chauvin, très fier de nos régions viticoles, et de nos 200 cépages plus ou moins connu. Mais sans compter les cépages oublier l’italie en compte plus de 400. Autant dire qu’en terme de potentiel, elle est loin devant!

Image module

400 cépages, Oui ça calme, ce doit être le pays le plus fourni sans compter les race créer comme les “incroccio Brun”i ou “Manzoni”. Ils ont un potentiel en développement de la vigne considérable. Certain cépages sont relégués au second plan mais sur le bon terroir et avec la bonne vinification, on est largement a des niveaux bourguignons, je pense au verdicchio dei Matelica qui peut être absolument exceptionnel. Et qui pendant longtemps était considéré comme de seconde zone.

Il est regrettable qu’a l’heure de la mondialisation, et de la standardisation, que beaucoup de vignerons italiens abandonnent ces cépages uniques, pour se mettre à cultiver des cépages français.

Car cultiver des cépages autochtones est une véritable plus valu dans le paysage viticole d’un pays. En France, on peut voir de nombreux vignerons s’essayer à retrouver des races de vigne ancestral adapté au terroir local.

Pour en savoir plus —> Source:

Ampelographie Italie

Ampelographie France

+++

Pour résumer

En bref, vins français, comme italiens, possèdent forces, originalités et qualités, il est important de noté que pour découvrir de belles bouteilles, il faut pouvoir demander au personnes passionné et connaisseur du paysage viticole.

Je vous met ici un résumé de ce que l’on pourra retenir :

Vin Italien :

les +

  • Prix/plaisir accessible a petit prix
  • Une multitude de cépages locaux
  • Très belles bouteilles autour des 20euros

les –

  • Effet de mode qui produit des vins agréables mais très simples

Vin Français

Les +

  • Authenticité du terroir
  • Politique qualitative
  • Belle structure et complexité accrus autour des 20 euros

Les –

  • Bouteilles a petit prix moins qualitative
  • Longévité mais difficile à boire dans la jeunesse.

Évidement rien n’est figé dans le temps et il existe de nombreuses exceptions, la France commence depuis quelque année à se pencher sur des vins plus simples et plus accessibles. Quand à l’Italie, on peut observer depuis peu aussi une transformation du paysage viticole positive!